Sorare : Quand les NFT se mêlent au gaming

AccueilGeekSorare : Quand les NFT se mêlent au gaming

Sorare est un jeu de gestion d’équipe de football dans lequel chaque joueur est représenté par une carte NFT. Comme dans des jeux de football fantasy plus traditionnels, les joueurs peuvent être achetés, vendus ou échangés. La différence est que Sorare repose sur la technologie Blockchain (Ethereum) qui émet donc des cartes de joueurs en guise d’actif numérique.

Découvrez-en plus sur le fonctionnement de Sorare et sur comment les NFT s’invitent dans le jeu.

Fonctionnement du jeu Sorare

Lors de votre inscription sur Sorare, vous bénéficiez de packs offerts auxquels il est possible d’ajouter des cartes vendues à l’unité ou par packs de 3 ou de 5. Les joueurs peuvent donc s’acheter, se revendre ou s’échanger, dont certains à plusieurs dizaines de milliers d’euros !

Les achats groupés de cartes concernent uniquement les clubs privilégiant un mode de distribution par ce canal, et donc, hors récompenses. Ainsi, afin d’obtenir des cartes de ces clubs, vous devrez les acheter par packs ou sur le marché secondaire.

Pour comprendre plus en détail les mécaniques du jeu, je vous invite à lire cet avis sur le jeu Sorare. Il s’agit d’un retour sur le jeu dans sa globalité, vu par un gros joueur.

Gagner de l’argent sur Sorare

L’achat de cartes par packs fait peur et exclut, de ce fait, les jours trop frileux ou limités en termes de budget. Cela rend l’investissement d’autant plus intéressant qu’il vous est possible d’acheter vos cartes par packs à des prix très attractifs pour ensuite revendre chaque carte à l’unité. Vous réaliserez ainsi votre bénéfice.

Attention néanmoins aux achats précipités qui peuvent amener à surpayer un pack ! L’achat de packs présente des risques qu’il convient de mesurer. En effet, cela demande un investissement relativement important, or, certains joueurs s’avèrent difficiles à revendre.

Comme pour tout autre investissement, il vous est conseillé de vous informer préalablement et d’anticiper vos prix de revente.

Pas d’inquiétude toutefois, grâce à ScoreData, la source de données de référence sur Sorare, vous obtiendrez des informations sur le prix de revente moyen. Ce dernier est calculé grâce à la corrélation de données entre la rareté, la période de référence et d’autres données précieuses.

En un coup d’œil, vous avez donc une idée des cours moyens de chaque carte composant un pack ainsi que des meilleures offres sur le marché à l’instant T.

Par un calcul simple, en additionnant la somme des cours moyens, vous obtenez le prix moyen du pack qui vous intéresse. Vous connaîtrez dès lors le montant à ne pas dépasser pour l’achat du pack en question.

N’hésitez pas à négocier chaque joueur avec son manager afin d’en tirer un meilleur prix !

De manière générale, afin de maximiser vos gains, nous vous conseillons de :

  • privilégier un gain rapide et plus modeste à une maximisation des profits qui bloquerait des liquidités en conservant les cartes trop longtemps
  • limiter votre  exposition en revendant vos cartes suffisamment rapidement
  • ne pas calculer le prix d’un pack sur les meilleures offres, les vendeurs ayant tendance à surévaluer le cours des joueurs
  • anticiper la revente en récoltant suffisamment d’informations sur les joueurs composant votre pack (attention aux joueurs de plus de 33 ans, aux joueurs DNP et aux périodes de mercato).

En conclusion, Sorare représente une très belle opportunité de gagner de l’argent rapidement tout en jouant à un jeu de management d’équipe de foot. Il est en effet possible de réaliser de beaux bénéfices, à condition d’être stratégique et de rester vigilant sur le prix d’achat des packs.

Mathilde
Tout d'abord si c'est votre première visite je vous souhaite la bienvenue sur mon blog, mettez-vous à l'aise. Sur Nerd-out je traite beaucoup de sujets, généralement liés de près ou de loin à la technologie et la culture Geek. Ce blog est un moyen pour moi de faire ma veille ainsi que de confronter mes opinions aux vôtres, alors qu'est-ce-que vous attendez ? Lisez !

À ne pas manquer